Votre panier est vide.

FRAIS DE PORT:   

TOTAL:   

mardi 10 avril 2018

Lancement du n°7

Nos amis de l’association Ent’revues nous font le grand plaisir de nous convier dans leurs locaux parisiens pour le lancement du n°7, au cœur du VIIIe interlope.

Le hasard faisant bien les choses, c’est donc à deux pas du mythique cabaret le Crazy Horse, célèbre pour ses girls et ses ventriloques, que notre « Bout de la langue » dévoilera au monde étonné sa troublante couverture — au « charme inattendu d’un bijou rose et noir », comme aurait dit Baudelaire.

Il fallait se montrer à la hauteur de l’événement : fourbisseurs et fourbisseuses ont donc fourbi leurs plumes et faux-cils, vous concoctant une mémorable soirée qui célébrera la langue dans tous ses états — au propre et au sale comme au figuré, entre désir, idiomes et littérature.

Cela se passera le 10 avril, jour de la sortie en librairie du n°7, et vous auriez grand tort de manquer ça. Il y aura des lectures, des performances, de la musique, et des surprises. Ce sera aussi l’occasion de bavarder, autour d’un verre, avec nombre de contributeurs et membres de la rédaction.

En un mot, nous n’attendons plus que vous !

Sont annoncés : Frédéric Fiolof, Hugues Leroy, Zoé Balthus, Anne Maurel, Tristan Felix, Laure Samama & Carl Frayne, Adam David, Camille Loivier, Fidelia Muto Rubio, et Emmanuel Benito (as Prince).

 

Mardi 10 avril 2018 19h15
Ent’Revues
4 avenue Marceau, 75008 Paris
 Alma-Marceau (9)
(À la porte cochère, appuyer sur le bouton « clé » : Clé, puis escalier gauche et 1er étage.)

 

16-18 mars 2018

La m/f à l’Autre Salon

A l’ombre de son célèbre grand frère, l’Autre Salon du Livre se veut un espace de respiration en défense des éditeurs indépendants, de la pluralité et de l’exception culturelle, face à la concentration croissante qui prévaut désormais dans le secteur de l’édition.

Cette initiative salutaire a vu le jour cette année, sous la houlette de l’association l'Autre Livre qui fédère, depuis 2002, plus de 200 éditeurs indépendants dans leur résistance à la marchandisation du livre.

Elle aura lieu pour la première fois au Palais de la Femme, à Paris, du 16 au 18 mars 2018, et la m/f se fait un honneur d’y participer !

Vous pourrez nous retrouver au stand C, que nous partagerons avec avec nos camarades de la belle revue Papier Machine. L’entrée est libre, et ces Autres Lecteurs que vous êtes, attendus à bras ouverts. Venez à nous !

 

L'Autre Salon du Livre
Vendredi 16 mars 14h-20h
Samedi 17 mars 11h-20h
Dimanche 18 mars 11h-19h00
Palais de la Femme
94, rue de Charonne, 75011 Paris
 Charonne (9) • Faidherbe-Chaligny (8)
> Détails

 

février 2018

Le bout de la langue

le numéro sept est annoncé

« Le bout de la langue », telle est la proposition de cette septième livraison, à paraître en avril prochain. Les fourbisseurs y sont allés, chacun à son gré selon l’habitude de la revue, et ils nous en rapportent de jolies pépites. Vous y retrouverez les signatures auxquelles vous êtes habitués — avec, comme toujours, la complicité de l'Oulipo — ainsi qu'un bon nombre d’invité(e)s de marque, que nous ne sommes pas peu fiers d’accueillir dans nos pages. Le sommaire complet du numéro est ici.

Au bout de la langue, on voyage en bonne compagnie. Nous ne pouvions qu’y croiser Pascal Quignard, auteur du mémorable récit Le nom sur le bout de la langue. Zoé Balthus l’a longuement rencontré autour de son rapport au langage, à ses limites et à ses défaillances. Il en résulte un entretien inédit et passionnant, où Quignard revient sur les sources intimes de son récit, et décrit l’élan qui le pousse vers l’extériorité de l’écriture : « Le plus vivant en nous, c’est un abîme sans langage. »

Les frontières de la langue sont largement défrichées dans cette septième livraison. Il y est question, par exemple, de voyages en Traduction ; des identités multilingues et de la noblesse de l’écrivain public ; d’une langue révélée à une sainte du Moyen-Âge, et qu’elle était seule à parler ; des fulgurances de Babouillec, qui se définit comme « autiste sans paroles » ; de jargons qui ne disent plus rien, de silences éloquents, ou d’images qui touchent à l’indicible. On y prend langue avec Proust, Nabokov, Perec ou Emmanuel Hocquard. On y propose des mnémotechnies ou des arts poétiques du tweet ; on y cherche les mots qui sauraient dire nos catastrophes intimes ou collectives, et on les regarde nous fuir.

Le bout de la langue s’y incarne aussi, organe ou muscle : de la sensualité à la gourmandise, de l’inquiétude à l’érotisme, l’écriture et l’image jouent à se faire tactiles. On y rencontrera la saveur intime du café ; la langue d’une femme, vivante et libre ; une sémiologie du cunnilingus ; et les langues fantômes de curieux contes japonais millénaires.

Du côté des arts visuels, le texte cruel et les soleils noirs photographiques de la plasticienne Laure Samama sont à découvrir en cahier photo. Sans oublier les vagabondages impertinents de Tristan Felix entre langue et langage, écriture et image ; et le dessin que le sculpteur Paul de Pignol nous offre en illustration de l'entretien avec Pascal Quignard.

Parution le 10 avril 2018. Le numéro est ouvert à la souscription en ligne jusqu’au 1er avril, au tarif exceptionnel de 12,00 € / ex. au lieu de 14,00 €, et à frais de port réduits. Profitez-en ! Vous pouvez aussi nous adresser une commande par courrier ou, encore, à partir du 10 avril, retrouver la septième m/f dans toutes les bonnes librairies.

10-12 novembre 2017

La m/f au Salon de la Revue

27e Salon de la Revue

Le Salon de la Revue fêtera cette année sa 27e édition. Accompagnée par nos amis d’Entrevues, le journal des revues culturelles, cette belle initiative fédère désormais, sur plus de 200 stands, ce que le monde des lettres francophones compte de plus dynamique.

La moitié du fourbi, sera une fois encore, de la fête. Nous aurons le plaisir d'y côtoyer nombre de publications amies : entre autres, Papier Machine, NUNC, FPM, l’Ours Blanc, La Revue de Belles-Lettres, Hippocampe, Dissonances… sans oublier le jeune et bourgeonnant Artichaut, qui entre en scène avec son second numéro.

Au-delà de ces échanges, le Salon de la Revue est aussi l’occasion de retrouver nos lecteurs, sous la jolie toiture de la Halle des Blancs-Manteaux, histoire de bavarder un moment du dernier numéro, de prendre votre avis sur le nouveau sujet et la formule graphique repensée, d'évoquer la suite de nos aventures…

Nous espérons bien vous croiser là-bas : vous nous trouverez notre stanf dans l’allée F, comme de juste : des fourbisseurs s’y relaieront tout au long la manifestation.

 

Vendredi 10 novembre 20h-22h
Samedi 11 nov 10h-20h
Dimanche 12 nov 10h-19h30
Allée F, Halle des Blancs-Manteaux
48, rue Vieille-du-Temple, 75004 Paris
 Saint-Paul • Hôtel-de-Ville